Jante culte - Ronal Wheels

JANTE CULTE - Du projet secret à la jante culte

1978 - Le projet secret 

La jante RONAL Turbo a été développée pour le sport automobile de manière totalement non conventionnelle. Exceptionnellement, le coup d’envoi n'a pas été donné à la suite d’une décision de la direction ou du service marketing. Il s'agit plutôt d'un «projet secret» construit dans un bref laps de temps libre disponible. Nous devons la jante culte à l'initiative de Harald Ertl, qui conquit le titre de champion DRM en 1978 sur BMW 320 turbo. Ce Germano-Autrichien a tant fait jouer son charme auprès du responsable du développement de l'époque chez RONAL que celui-ci créa la jante RONAL Turbo en trois parties. Parallèlement à sa vision audacieuse de la jante Turbo, Harald Ertl a conçu une voiture de course pour le groupe 5, en s’inspirant du modèle de la légendaire Lotus Europa. C’est avec cet esprit pionnier qu’il s'est assuré une énorme publicité, quel que soit le succès remporté par la Ertl-Lotus.
 

1979 - La dernière ligne droite 

Dans le numéro de février du magazine Rallye-Racing, Harald Ertl dévoile pour la première fois aux spécialistes ses projets en cours. Dès le numéro de juin, le magazine titre: « LA VOICI ! La nouvelle Super Lotus d'Ertl». Uwe Mahla a présenté aux fans de rallye ébahis cette voiture de course novatrice de façon détaillée et à un endroit bien en vue. C'est pour cela que les jantes arborent des signatures bien visibles «RONAL» et «RACING» sur la face apparente. Le véhicule était équipé de jantes 10x16“ à l'avant et 13x19“ à l'arrière.
 
Le responsable du développement put enfin respirer. La jante RONAL Racing «secrète» attirait toute l'attention de la presse spécialisée et n'eut plus besoin de se cacher dans les coulisses.
 
L'histoire se poursuit les 2 et 3 juin 1979: la jante RONAL Racing fêtait ses débuts aux 1 000 km du Nürburgring. Parmi les concurrents se trouvait le Who's Who des catégories Racing, GT et Touring. Ertl prouva le potentiel de sa conception lors des essais en obtenant le 19e temps. En course, il remonta à la 12e place, avant de devoir abandonner pour des raisons techniques. Néanmoins, trois mois plus tard, Ertl s'assura  une remarquable 5e place dans la Division II à l'issue de la course Interserie à Hockenheim.

 

1983 - De la piste à la route :  « RONAL RACING » devient « RONAL TURBO » 

Au cours de l'été 1983, RONAL commença à modifier la jante si convoitée RONAL RACING pour les exigences de la route. Afin d'obtenir une fonctionnalité et une structure de coûts optimales, le joyau fut conçu en une seule pièce de fonte d'aluminium avec une face visible polie brillante et facile d'entretien. La signature «RACING» fut remplacée par «TURBO». Le nouveau nom s’inspire des rayons radiaux qui assuraient un excellent refroidissement des freins côté face intérieure de la jante. Les tailles 6 1/2 et 7Jx15, 7 et 8Jx16suivirent rapidement, dans des utilisations différentes.

 

1985 - Le vainqueur du test

En photo de couverture du numéro d'octobre de «auto, motor und sport», la jante RONAL Turbo fait la une. Elle termine première du grand essai de jantes et est couronnée «technique du futur». 

 

1999 - La RONAL Turbo est repensée 

Lors du salon de l'automobile de Francfort de 1999, RONAL présente la «nouvelle» RONAL R10 Turbo. Un nouveau look et des modifications techniques étaient devenus nécessaires afin de pouvoir équiper les véhicules actuels aussi de jantes Turbo.

 

2009 - La jante culte 

25 ans après son lancement sur le marché, la jante RONAL Turbo est depuis longtemps devenue culte. Avec la jante R50 AERO, RONAL continue toujours le développement de la Turbo afin que le culte se perpétue au troisième millénaire dans une version moderne.