RONAL GROUP CEO dans la BMW Z4 GT3 « Zetti »

Le samedi 18 août, la course ROWE de 6 heures ADAC Ruhr-Pokal-Rennen s'est déroulée au Nürburgring Nordschleife (boucle nord du Nürburgring). Notre PDG, Yvo Schnarrenberger, a fait partie de la course – pour la première fois également en tant que pilote.

Date:
14 septembre 2018

Comment s'est passée cette visite et les courses uniques ? Yvo Schnarrenberger : « Peter Posavac, propriétaire et pilote de la Zetti du groupe PP, m'a invité à la course ROWE de 6 heures pour me remercier de notre coopération fantastique dans la course des 24 h à la mi-mai. RONAL GROUP a alors offert un grand soutien à l’équipe. Je suis allé au Nürburgring jeudi, deux jours avant la course, mais au début je n’ai fait qu’un tour avec ma Porsche. »

Tout a commencé vendredi matin à 9h30 dans le cadre de l'entraînement pour la course de samedi. Au début, Yvo a piloté en tant que co-pilote de Peter Posavac trois à quatre tours sur la piste du Grand Prix, initialement avec des pneus slick. Ensuite, il a été nécessaire de remplacer les pneus de la Zetti par des pneus de pluie, et notre PDG a pu conduire lui-même ses premiers tours, avec Peter comme co-pilote. Après une pause, Yvo était de nouveau au volant, cette fois-ci avec Jörg Müller, pilote de course professionnel et pilote Zetti, sur le siège du passager. « Il m'a donné de bons conseils, par exemple pour les virages. Ensuite, il s'est assis au volant et m'a montré pratiquement comment faire pour le mieux. »

Après le déjeuner, le moment était arrivé : Yvo est allé seul sur la piste et a foncé jusqu'à des vitesses maximales de 240 km/h. « Le vendredi matin, je me suis déjà demandé au petit déjeuner si j'avais bien fait d'accepter l'invitation », sourit-il. « Mais », conclut-il, « la Zetti et moi sommes restés tout entiers ! C'était la première fois que j'ai conduit une telle voiture. Un rêve d'enfance oublié est à l'improviste devenu réalité, et je le ferais encore et encore. » Et qu'est-ce qui a été particulièrement difficile pour notre PDG ? « Le départ n'a pas été facile. Cela présentait une certaine situation de stress pour moi, mais je ne l'ai pas calé ! », explique fièrement Yvo. « De plus, il a fallu du courage et cela m'a coûté de parcourir les virages à fond au lieu de ralentir. » Il a dit que les mécanismes à adapter les uns aux autres, ainsi que la coordination de l’équipe et des pilotes, sont particulièrement impressionnants. « Un excellent travail d'équipe est toujours nécessaire ! » Mais il a gardé à tout moment également du respect pour les autres véhicules sur la piste.

Malgré sa grande performance pour un novice sur la piste de course, Yvo voit encore un potentiel d'amélioration : « Je voudrais maîtriser chaque virage plus rapidement. Mais je sais bien que cela demande beaucoup de formation et de connaissances. En tant que pilote, j'étais à la limite, mais le véhicule ne l'était pas. Mais finalement, il s'agissait de la joie de conduire et non de prouver quelque chose. »

Et que disent les (co-)pilotes Peter et Jörg des premiers tours de notre PDG dans la Zetti ?

Peter :
« J'ai entendu dire que Yvo aime les voitures rapides et j'ai voulu montrer ainsi ma gratitude pour son soutien. C'est quelque chose de très spécial que de conduire une voiture de course GT3 sur la piste. Cela a été génial qu'il en ait eu le courage. J'avais des sentiments mitigés auparavant, pour être honnête. Mais ils avaient disparu après les premiers tours ! Yvo s'est manifestement bien senti et cela un copilote le note immédiatement. Sa conduite était sûre et constante
et s'est améliorée tour après tour. Je n'ai donc pas hésité à le laisser seul sur la piste. Je suis content qu'il l'ait tellement aimé ! » 
Jörg ajoute :
« Yvo s'est démené de façon sensationnelle dans la Zetti ! En supposant que la Z4 GT3 du groupe PP soit l’une des voitures les plus rapides de la Nordschleife, j’ai été ravi de voir comment Yvo avait maîtrisé la voiture et pris exactement note de ce que nous lui avions dit sur notre bolide. Ces voitures ne sont pas faciles à utiliser en raison de leur électronique complexe, mais Yvo a mis en œuvre tout ce que nous lui avons expliqué. J'espère qu'il s'est senti à l'aise avec nous et que ce ne sera pas la dernière fois qu'il pilotera la Zetti. »

Histoires associées